Pierre ALBERT, le Maire, vous présente son village.

La commune de Volmerange lès Boulay connaît une évolution importante depuis une vingtaine d'année. La vie associative y est importante et dynamique.

En bordure de la Nied, le site est habité depuis fort longtemps (on signale des opidums sur les collines voisines, des sépultures mérovingiennes et même préhistoriques). Depuis 1800, la population de Volmerange variait entre 250 et 400 habitants. En 1975, il ne restait plus que quelques 180 habitants, en majorité des personnes âgées vivant seules, une dizaine d'exploitations agricoles de petite taille et seulement 10 enfants à l'école primaire (classe unique).

Le Conseil Municipal de l'époque donnait son feu vert, non sans réticence, pour la construction d'un lotissement de 10 puis 26 pavillons. En parallèle, les jeunes de Volmerange, qui se mariaient dans les années 80, ont construit là ou ont rénové d'anciennes maisons. Très rapidement, les chiffres explosaient : création d'une deuxième classe primaire (1984), 35 enfants scolarisés en maternelle intercommunale (1985).

Aujourd'hui, avec près de 600 habitants depuis la création du nouveau lotissement communal les Naïades, Volmerange n'a pas fini d'évoluer.

Il a fallu s'adapter à cette évolution, et en particulier au nombre important d'enfants, d'adolescents et de jeunes adultes, largement majoritaires aujourd'hui.
Une nouvelle école s'est avérée indispensable. Elle regroupe les 50 enfants de maternelle des communes de VOLMERANGE, HINCKANGE et CHARLEVILLE sous BOIS et les 50 élèves d'élémentaire. L'accueil périscolaire et le repas de midi sont assurés par un personnel qualifié (une directrice et quatre employés communaux)

Il a fallu prendre en considération aussi le fait que la majorité de ces jeunes, de ces jeunes couples sont présents au village tous les soirs : la plupart des collégiens et lycéens sont demi pensionnaires, les étudiants à Metz, les salariés dans les administrations et les entreprises de Metz ou du secteur Moselle Est, sont de retour au village tous les soirs vers 18 heures.
Il a fallu aussi et surtout faire cohabiter des personnes d'origines différentes : les unes venues de ZUP (Borny et Woippy), celles originaires des villages voisins, les autochtones... les enfants qui n'ont jamais vu de vaches et les petits Gibus qui connaissent chaque recoin de la campagne, ceux qui travaillent à la ferme et ceux qui vivent devant la télé et les jeux vidéo...

La commune a choisi d'investir dans les installations culturelles et sportives : salle polyvalente, terrains de jeux, terrain de football et vestiaires, bibliothèque et centre multimédia. Le plan local d'urbanisme, actuellement en phase de révision, définit mieux l'urbanisation et protège le cadre de vie.
De nombreuses rues ont fait l'objet d'une réfection, la rue Principale, le chemin de Reckling, le Pré du Vieux Moulin. Une étude d'aménagement et de mise en esthétique du village historique (ou Bas Quartier) est actuellement en cours. Ces travaux ont pour but d'améliorer le cadre de vie tout en sauvegardant l'aspect rural de notre village.

Les associations locales ont travaillé en étroite collaboration avec la commune dans toutes ces opérations. Qui sont-elles? Qu'ont elles réalisé?

La MJC, née en 1971, fédère d'autres associations et met en place de nombreuses activité : le Football, (2 équipes seniors engagées en championnat et une école de football), la gymnastique volontaire, le club théâtre, une programmation annuelle de spectacles adultes et jeune public, les camps de vacances, le country, les fêtes locales et fêtes de la rivière, des excursions...

Le conseil de Fabrique, qui organise des manifestations au profit de la paroisse, a permis de rénover entièrement l'intérieur de l'édifice ainsi que l'orgue. La commune, pour sa part, a entrepris les réfections extérieures (toiture, vitraux, menuiseries). Ce lieu de culte peut accueillir actuellement les fidèles de Volmerange et des paroisses voisines dans de bonnes conditions.

Le Syndicat des arboriculteurs, né en 1990, s'est donné pour but d'entretenir les traditions telles que la distillation (une trentaine de tonnes de fruits par an) et de redynamiser la fibre fruitière :

  • plus de 300 arbres plantés par le syndicat sur des terrains communaux et voies communales, plus de 300 arbres plantés par des privés, suite au remembrement... plusieurs hectares de vergers amateurs plus ou moins bien entretenus).
  • Un atelier de jus de pommes qui produit en moyenne 40000 litres par an

On peut dire qu'aujourd'hui cette association, de par son dynamisme, mais aussi parce qu'elle répond à un réel besoin, est en passe de devenir la structure la plus importante de la commune, peut être même du canton, car elle compte quelques 400 adhérents provenant surtout des communes du canton de BOULAY.

Volmerange en images


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 881819

 

Creative Commons License